A.T.D. – Quart Monde

Contact pour la paroisse :
Ghislaine CARREZ   ( 02 40 76 86 29   ghcarrez@free.fr  )
 
Groupe local :
8 rue d’Auvour Nantes (02 40 47 17 08)
 
 
« Là où des hommes sont condamnés à vivre dans la misère, les droits de l’homme sont violés. S’unir pour les faire respecter est un devoir sacré
Père Joseph WRESINSKI (1917-1988) Fondateur d’A.T.D. Quart Monde
L’action des membres d’A.T.D. Quart Monde, engagés dans diverses associations, se développe selon trois directions :
  • Rejoindre les familles très pauvres,
  • Sensibiliser et informer le grand public,
  • Interpeller les décideurs.
Pour réaliser ces actions, une double exigence est à respecter :
  • Considérer les plus pauvres comme des partenaires à part entière : faire « avec » et non « pour »,
  • Penser en termes de droits et non d’assistance.
Nous nous réunissons, une fois par mois, pour réfléchir sur nos actions. Nous animons une bibliothèque de rue.

 Migrants

Une mappemonde tournant comme la terrePastorale des migrants
Contact du Groupe Accueil Intégration Migrants :
Accueil paroissial (02 40 76 53 67)
Chantal CHENAIN (02 40 94 30 99  chantalchenain@neuf.fr) 
Dans l’esprit de la Pastorale des Migrants, des chrétiens de Saint Luc – Saint Louis de Montfort s’ouvrent à l’accueil des personnes étrangères.
Développant le « vivre ensemble » sur nos quartiers, ils favorisent le dialogue inter religieux, principalement avec les musulmans.
 Les chrétiens issus de l’immigration sont invités à prendre toute leur place au sein de notre communauté qu’ils enrichissent de leur expérience de foi : leur présence nous fait, tous, grandir en humanité et nous ouvre à « l’universel ».

Prisons

 

En uances de bleu des hommes qui se redressent en présence d'une croixAumônerie de la maison d’arrêt

Les invités du dimanche

Contact : Accueil paroissial (02 40 76 53 67)

Plus d’informations sur le
site national de l’aumônerie catholique des prisons

L’aumônerie de la maison d’arrêt est un ministère d’accompagnement en réponse et en fidélité aux attentes des personnes détenues.
Par l’aumônerie l’Église leur permet de découvrir, ou redécouvrir, un chemin de foi… d’espérance… L’aumônerie peut être leur voix à l’extérieur…
Les invités du dimanche : ce sont des laïcs qui quittent leur communauté habituelle pour participer aux célébrations du dimanche : dialoguer, prier, célébrer avec les personnes détenues.
Ils sont et font « le lien avec l’extérieur ». La proximité avec les personnes détenues les interpelle et les autorise à alerter l’Église et la société en tentant d’initier avec d’autres partenaires (services sociaux, associations…) des projets, initiatives, actions ou démarches pouvant aider la personne détenue à se reconstruire pendant son incarcération et/ou à sa libération.